30ème anniversaire de la 1ère CONVENTION DES DROITS DE L’ENFANT. L'après midi au Petit théâtre Jean MACÉ 16-11-2019

Dans l’agora de notre petit théâtre, pendant 3 heures l’après midi, 4 victimes dans leur enfance de pédo-criminels ont témoigné de leur chemin de résilience en décrivant à notre public ce qu’elles avaient enduré : 

Avec les témoignages de:
Emmanuelle Ferand( Fr) inceste
Alice Simbi ATIENO ( Kenya) qui subi excision, 2 mariages forcés et viols. (Voir son histoire dans l’article du journal ME MONDE du 2 juin 2018)
Anita Traoré ( Guinée Konakri) excisée et fondatrice de" une chance pour toutes »
Solange HERING ( Fr) témoigne du viol qu’elle a vécu à 15 ans.
Léon B. agressé sexuellement à l’âge de 12 ans en collège par un surveillant
 
et des interventions des professionnelles de :
 
Françoise Lamour - CRIP- Cellule départementale de recueil des informations préoccupantes. Conseil départemental 53
Sandrine Tréguier, Éducatrice spécialisée au SEMO 53 Service éducatif en Milieu Ouvert ( Inalta)
 
et dans le public, Nicole Martin, officier de police qui recueille à Laval les plaintes sur les abus et crimes sexuels.

 

De ces terribles récits dignes et assumés,  a  jailli un fol espoir en l’humanité.

Des portes de sorties de secours pour de futures victimes ont été décrites par des éducateurs, des cliniciens, policière, soignants.

Ces 4 jours durant, j’ai incarné chaque soir au théâtre, le personnage de Korczak, éducateur et médecin d’internat, figure idéalement opposé au diable de ce responsable vicieux de l’internat public qui m’a vu, en souffrance, devenir taiseux et honteux d’un crime que je n’ai pas commis contrairement à ce que je croyais mais que j’ai subi malgré mon corps qui criait, en vain, « à l’aide ».
Avec ce programme ouvert au grand public, cette incarnation de KORCZAK, j’ai je crois, rassuré l’enfant traumatisé que j’étais en 1964. Je l’ai consolé. Et je lui permets désormais de regarder la vie positivement en s’aimant enfin sans frein, en aimant ses parents, sans retenue, en aimant ses frères sans honte. La confiance que l’adulte que je suis devenu lui offre maintenant, doit servir à  tous les deux, lui le petit qui vit encore en moi et le plus âgé qui doit continuer sa vie sans avoir honte d’être heureux.

En aimant les gens qu’il aime même si eux ne peuvent le lui rendre à cause de la distance, de leur histoire, ou de mon histoire.

La vie est plus forte. 

Jean luc bansard

 

 

DERNIERS PODCASTS

Le Grand V 05-12-2019

Delphine et Valentin vous donnent l'envie d'aimer ''les 10 commandements''...

Télécharger le son

AUTREMENT DIT 05-12-2019

Pendant les mouvements sociaux en France, on massacre en silence au Nigéria... Christine Oudart: le programme de décembre au Carré, à CGSM...

Télécharger le son

La Bib'lit mais pas que. 05-12-2019

3 idées de lecture et/ou de cadeaux de noël

Le ver à soie / Robert Galbraith

Ma Chérie / Laurence Peyrin

Télécharger le son